AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réforme des Universités

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Phoenix
Esthète en Vin
Esthète en Vin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1026
Age : 30
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Réforme des Universités   Mer 14 Nov - 15:04

J'en connais qui ont dû esquisser un sourire à la lecture du titre Very Happy

Bah voui ! Fallait bien aborder le sujet, on est en plein dedans, n'est-ce pas ? Smile

Pour mieux comprendre, voici quelques liens :
* ici, ya tous les pdf relatifs à la loi, plus des explications plus clarifiées
* là aussi, et y'a des définitions rapides
* et ici, un petit récap' Vrai/Faux

Notre fac est bloquée depuis ce matin, comme beaucoup d'autres.
J'étais contre la loi, et contre le blocage, parceque je pense que le blocage ne fera rien avancer donc ça ne fait que nous empêcher d'avancer dans nos études et ça nous pénalise...bref, c'est nul quoi.
Maintenant que j'ai lu, plus en détails, ce que cette réforme apporte, je me dis qu'on est vachement bien manipulés pas les syndicats étudiants qui nous font croire ce qu'ils veulent !

En effet, pas plus tard qu'avant-hier, j'avais entre les mains un flyer dénonçant les méfaits de cette loi : hausse des prix d'inscription, privatisation, études supérieures à deux vitesses... toussa toussa. (je le retrouve plus d'ailleurs, c'est dommage).
Seulement, ce que 9 étudiants sur 10 ne savent pas c'est que ces arguments ne sont fondés sur rien du tout !! Suffit de lire les textes !!
C'est quelque chose que les étudiants n'ont pas encore compris : renseignez-vous avant de juger sur des ouïe-dires !
On ne peut juger que ce qu'on connaît ! Alors, faire des AG (assemblées générales) où les personnes qui prennent la parole ne savent pas de quoi elles parlent... c'est aberrant !

De plus, moi qui, hier était toute respectueuse du vote 'démocratique', j'ai appris ce matin qu'en fait, le vote n'était pas démocratique du tout et n'était pas représentatif de notre populasse estudiantine.
Eh oui ! Quelle ne fut pas ma surprise, d'apprendre que les organisateurs de l'AG et du vote on refusé les vote des étudiants non-présents à l'AG (sachant que ce débat a duré 3H dans un amphi - grand max 300/400pers. - blindé avec plus de 1000 étudiants !!). J'ai donc été chanceuse d'avoir pu passer au bureau de vote, car j'ai croisé u nbon nombre d'étudiants qui m'ont dit qu'on leur a interdit de voter ! Et que, quand ils ont rétorqué que ce n'était pas démocratique de leur interdire le vote, on leur a répondu qu'ils n'avaient qu'à être là à l'AG (sachant que "l'élite" pro-blocage avait investi les lieu très tôt et occupait donc une grande place dans l'amphi).
Quelle démocratie, dites-moi...
...et ils disent 'se battre' pour l'égalité...laissez-moi rire...

Les (étudiants) Français ont encore trouvé une raison pour râler/manifester/faire grève...
Je crois que le français se complaît dans son rôle de 'défenseur de nos droit'... c'est un hobbie ancestral... Smile

Non, mais c'est vrai quoi... faut arrêter à un moment...

râler c'est bien. râler pour quelquechose, c'est mieux. et savoir pourquoi (ou pour quoi) on râle c'est encore mieux.

et moi je râle contre les râleurs !! péter un plomb


Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pepina
Tenancière
avatar

Féminin Nombre de messages : 1851
Age : 37
Humeur : http://chezpepina.canalblog.com/
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Mer 14 Nov - 15:06

Je mabstiendrai de répondre ici parce que ça va m'énerver sinon

et c'est pas bon pour gudule Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamuseverte.4umer.net
Phoenix
Esthète en Vin
Esthète en Vin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1026
Age : 30
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Mer 14 Nov - 15:17

Pep: sans débattre, tu pourrais juste simplement nous expliciter ton point de vue, sans reforcément reprendre mes propos (pour/contre pourquoi/ qu'est-ce que j'en pense)
Smile
Gudule serait peut-être pas contre clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disturbed
Pink Fairy-Goth-Princess
avatar

Féminin Nombre de messages : 1267
Age : 36
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Mer 14 Nov - 15:27

Moi j'ai pas trop suivi l'affaire, du coup je ne sais pas trop quels sont les enjeux là-dedans.

_________________
I'm just a fuked up girl who's looking for my own peace of mine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pepina
Tenancière
avatar

Féminin Nombre de messages : 1851
Age : 37
Humeur : http://chezpepina.canalblog.com/
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Mer 14 Nov - 15:46

nan nan c'est sans appel Smile

ça va être long et puis j'ai pas envie...
pi qu'est ce que je fais là?
Smile en fait j'ai surtout pas envie de lire les réponses Very Happy

désolée bon c'était ma dernière apparition Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lamuseverte.4umer.net
Marlenus
Dégustateur de Cherry
Dégustateur de Cherry
avatar

Nombre de messages : 858
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Mer 14 Nov - 16:45

Phoenix a écrit:

* et ici, un petit récap' Vrai/Faux

Précision importante, ce Vrai-Faux est fait par l'UNI, le syndicat de droite des université.
Il est donc pleinement orienté, et on le sent bien en le lisant.

La n°6 est d'ailleurs une belle façon de répondre Faux alors que c'est Vrai et nous montre aussi que l'un des buts de la réformes et de mettre en concurrence les facs.


Autant je peut reconnaitre les bienfaits de la concurrence dans certains secteurs.
Autant dans celui de l'apprentissage, j'en suis moins convaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flooo
... osculetur me osculo oris sui quia meliora sunt ubera tua vino...
... osculetur me osculo oris sui quia meliora sunt ubera tua vino...
avatar

Féminin Nombre de messages : 2049
Age : 34
Localisation : Rive gauche
Humeur : 4, comme tout le monde
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Mer 14 Nov - 17:03

(j'inaugure notre nouveau tableau tout beau de réponse Smile)

alors, ces manifestations contre la réforme de l'université, je n'y adhère ni dans la forme ni dans le fond...


pas dans la forme parce que je trouve ça stupide au possible, plein de malhonnêteté intellectuelle.
Déjà, on se réveille pas deux mois après... la loi date de cet été et d'ailleurs dès l'élection de Sarko, y'avait des discussions entre étudiants (de deuxième cycle du moins) car on savait que Sarko président = loi de l'autonomie votée. Donc ils nous ont eu en traître (car pendant les vacances) mais pas par surprise...
je trouve ça douteux que les étudiants se réveillent quand il y a de l'agitation sociale mélangeant ainsi retraite et université.... toujours la vieille nostalgie de mai 68.
et quand j'entends que mille étudiants bloquent une fac pour défendre leur droit démocratique de liberté d'expression, je me dis que la démocratie a vraiment beau dos (les déclarations de SUD Rennes m'a vraiment faite sortir de mes gonds)...

dans la forme, je pense qu'il faudrait remonter au LMD... qui a été accepté, bon gré mal gré, qui offre des inconvénients certains avantages, maintenant faut faire avec.
Je vais surtout parler de ce que je connais, la filière des lettres... Y'a plus d'argent et y'a plus de débouchés, donc faut bien faire quelque chose... et les crédits publics ne sont pas forcément la seule solution.
Le mécénat a toujours existé... et faut bien aller chercher l'argent où il est.
Evidemment, les lettres sont pas le parcours le plus rentable... mais s'il doit continuer à perdurer, autant qu'il le fasse dans des bonnes conditions. J'ai été à peine choquée quand Sarko a dit que le grec (latin / littérature / rayer la mention inutile) ne servait à rien. Et quelque part, il a raison ; j'en fais moi même l'expérience. Le recul des humanités n'est pas simplement un problème politique, ça serait trop simple. Il est quasi sociologique. Ces études poussées des humanités font partie d'un monde, d'un système de valeurs qui n'est plus le nôtre. Maintenir la filière dans l'état actuel des choses, c'est galvauder ce qui en reste et envoyer les étudiants au casse pipe.
Autant prendre des mesures draconiennes qui permettront de redonner de la valeur aux humanités... et pour moi, ça passe par le fait d'en faire une filière d'excellence, forcément élitiste...

je sais pas si je suis encore dnas le sujet
pour moi si mais bon....
juste que je ne suis pas contre cette réforme... je trouverai limite ça plus salutaire que le bourbier dans lequel on s'enlise

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flikfloook.canalblog.com
Phoenix
Esthète en Vin
Esthète en Vin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1026
Age : 30
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Mer 14 Nov - 17:31

Marlenus : désolée, je savais pas pour l'UNI. Je n'avais trouvé ce site qu'après avoir été sur le 1er, celui du gouvernement, donc je n'ai pas pris la peine d'étudier en détail ses penchants.
Mais sur le point 6, je ne suis pas d'accord avec toi. La façon dont ils l'explicitent peut porter a confusion, bien sûr. Mais je pense que c'est une bonne chose que les entreprises s'investissent; ça permettra de spécialiser davantage des formations. Et puis ça relancera certains secteurs professionnels actuellement 'boudés'. Alors oui, ça va diversifier la donne, mais la France est en elle-même diversifiée et ce qu'on y fait dans les régions varie aussi, alors ça changera pas grand chose à part le fait que la diversification commencera dès la fac. Bien sûr, il y a des points noirs à la diversité et il ne faut pas tomber dans le sectarisme, mais comme chaque région à ses richesses, chaque universités aura les siennes. Enfin, je ne sais pas si je m'exprime clairement. Ce qu'il y a, c'est qu'on ne pourra plus faire des comparaisons entre les facs, parcequ'elles auront chacunes leurs richesses et leurs lacunes.
Smile

Flooo: oui, je trouve aussi que c'est peut-être moins pire de changer plutôt que de rester englué comme on l'est actuellement. il faut juste rester vigilant, et demander de jouer carte sur table Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlenus
Dégustateur de Cherry
Dégustateur de Cherry
avatar

Nombre de messages : 858
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Mer 14 Nov - 18:22

Phoenix:

Bien entendu que si on pourra faire des comparaisons, et on les fera.

Le modèle avoué du gouvernement est le modèle américain.
Il a ses qualités, c'est n'est pas pour rien que l'on viens du monde entier pour étudier dans l'Ivy league et que ces universités ont des moyens énormes.

Mais justement on connait ces quelques université, et les autres sont dérrière, avec un classement, tu as les bonnes facs où tu rentrera avec un bon dossier et beaucoup d'argent, et celles qui sont nulle qui te prendrons ton argent.


Toute la question est finalement de savoir ce que l'on cherche à avoir.
Un système à l'américaine avec quelques université formant l'élite mais accessible qu'aux plus fortunés et à de très rares boursiers et qui par ailleurs sera reconnut internationalement.

Ou un système à l'ancienne française, où la faculté est un endroit où toutes personne qui a le bac peut venir étudier mais avec un système qui montre ses faiblesses par le fait que ses élites s'expatrient.


Le gouvernement est clairement dans la 1ère optique.
L'extrème gauche très présente dans les facs dans la seconde.



Sinon, si on regarde la position de l'UNEF (syndicat de gauche proche PS, assez puissant dans les facs), et suite à l'interview que j'ai eu de Julliard (son président) sur LCI.
C'est pas tant le fond de la réforme qu'ils critiquent (bien que un peu quand même par principe) mais c'est surtout le fait que les promesses financières de l'état sur les universités, ne sont pas tenu et qu'ils estime que le désangagement financier de l'état couplé à cette loi, c'est aller à la privatisation pure et dure et ça ils en veulent pas. J'ai eu l'impression en écoutant Julliard qu'il avait eu l'impression de s'être fait avoir en jouant la conciliation avec le gouvernement qui l'a embobiné et que maintenant il ne sait pas comment se rattraper sachant que son extrème gauche le déborde.
Un peu la situation du PS quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix
Esthète en Vin
Esthète en Vin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1026
Age : 30
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Mer 14 Nov - 18:44

alors d'abord, qu'ils viennent pas se plaindre, ils avaient qu'à pas élire le président, je parle pas de ces gens là particulièrement mais des gens en général qui ont voté pour lui et qui maintenant se plaignent et disent : ah bah on savait pas..."; parceque celui-ci en avait parlé dans sa campagne d'ailleurs, il a tenu parole.

Marlenus a écrit:
...savoir ce que l'on cherche à avoir.
Un système à l'américaine avec quelques université formant l'élite mais accessible qu'aux plus fortunés et à de très rares boursiers et qui par ailleurs sera reconnut internationalement
où t'as pioché ça ?
c'est toujours l'Etat qui va subventionner les universités ! seulement elles gèreront leur budget.
et c'est toujours l'Etat qui fixera les frais d'inscription.
Toussa ne changera pas.

l'extrême gauche est trop réactionnaire (niste ?) : privatisation.
tout de suite les grands mots !!

« pas de désengagement de l’Etat avec la réforme, bien au contraire, il y aura un investissement sans précédent de l’Etat en faveur des universités. C’est un milliard d’euros de crédits budgétaires supplémentaires pour 2008, 8 % d’augmentation de budget en plus. Cela veut dire concrètement que l’Etat va dépenser cette année 400 euros supplémentaires par étudiant. C’est un engagement financier inédit et c’est la réalité financière de cette réforme. Deuxièmement, il n’y a pas de sélection dans la loi : l’accès à l’université c’est le baccalauréat. Quant aux droits d’inscription : ces droits sont et resteront fixés par le ministère. Ils sont aujourd’hui de 165 euros pour la licence, et de 215 euros pour le master. Quant à la peur de la privatisation : il n’y a aucun risque de privatisation des universités, car elles resteront seules maîtres de l’usage qu’elles feront des dons des entreprises et des particuliers. Enfin, les diplômes sont et resteront nationaux. »
Mme Précresse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lililali
Siroteur d'Orgeat
Siroteur d'Orgeat
avatar

Féminin Nombre de messages : 159
Age : 34
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Jeu 15 Nov - 22:16

ce qui me révolte c'est que les manifestants en profitent (même si je pense bien qu'il doit y avoir des nons étudiants) pour dégrader le matériel et être violent! comment veux-tu être pris au sérieux en dégradant des outils de travail!
ça me tue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lililali.com/scrapnounouille/
mély
Esthète en Vin
Esthète en Vin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1184
Age : 30
Localisation : Angers
Humeur : toute douce
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Ven 16 Nov - 19:04

Alors je ne donnerais aps mon avis sur cette réforme.

Et aps la peine d'insister Phoenix, je n'en dirais rien, comme Pép ca risquerais de m'enerver, pour les mêmes raisons ou pas on s'en fout.

Seulement, je vais dire 2/3 chose, qui seront très générales, et qui ne concerneront pas que cette réforme:
-Que les gens manifestent pour dire ce qu'ils ont à dire, oui, je suis d'accord
-Qu'il y ait un locage, je comprends. ATTENTION, je ne dis pas que je suis pour seulement que je comprends. On est dans une société où, s'il n'y apas ce genre de manifestation, on ne nous regarde même, et ne fais aps attention à ce que l'on peut dire. Par contre empecher les gens d'aller en cours, ça ça me saoule.
-Comme Lililali, dire ce qu'on a à dire mais sasn dégradation matérielle..

La seule petite chose que je dirais c'est que de toute facon, l'Etat et le gouvernement nous entube tous, et ca quelque soit le parti dominant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nightguest
Dégustateur de Cherry
Dégustateur de Cherry
avatar

Masculin Nombre de messages : 957
Age : 31
Localisation : Reims
Humeur : mokona
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Ven 16 Nov - 20:27

Je ne sais plus qui a amené l'idée, mais je l'ai lue/entendue récemment:

depuis toujours, les étudiants/professeurs d'université se plaignent du manque drastique de moyens. On critique les grandes écoles parce qu'elles sont subventionnées par des entreprises privées. Aujourd'hui, on donne l'opportunité de trouver des moyens pour les universités, de la même façon que les grandes écoles, personne n'est d'accord...

Ensuite, je crois que c'est flooo qui l'a dit, la situation dans les facs est assez catastrophique: tout le monde s'engage dans des voies qui ont peu ou pas de débouchés, sans aucune sélection. Filières bouchées, dans des facultés qui manquent de moyens... Si la sélection (je n'ai pas relu ce à quoi la loi correspond) est bien comprise dans la réforme, elle permettrait d'éviter ce genre de situation catastrophe.

Enfin, et je m'arrêterai là pour l'analyse, je trouve inconcevable et injustifiable, comme tous les types de de blocage. C'est une prise en otage de gens qui ne se sentent pas concernés par le sujet. Manifestations, grèves, pourquoi pas, grand bien leur fasse. Mais bloquer ceux qui veulent bosser, non!

_________________
Believe the Ideal
Not the Idol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valmanway.canalblog.com
Marlenus
Dégustateur de Cherry
Dégustateur de Cherry
avatar

Nombre de messages : 858
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Ven 16 Nov - 21:40

Nightguest a écrit:
tout le monde s'engage dans des voies qui ont peu ou pas de débouchés, sans aucune sélection.

Oui mais le but de la fac est d'avoir des connaissances, pas de te former à un métier.
Si tu veut un métier tu te diriges vers les BTS, DUT, ecoles de commerces, grandes écoles, etc.

Personellement je suis assez attaché à la faculté lieu de savoir.
En faire une usine à futurs ouvrier, me gêne.

Perso j'espère bien un jour retourner à la fac pour faire des études d'histoires juste pour le plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix
Esthète en Vin
Esthète en Vin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1026
Age : 30
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Ven 16 Nov - 23:03

Marlenus a écrit:
Nightguest a écrit:
tout le monde s'engage dans des voies qui ont peu ou pas de débouchés, sans aucune sélection.
Oui mais le but de la fac est d'avoir des connaissances, pas de te former à un métier.
Shocked
non, je ne crois pas...non !
si c'était le cas avant, ça ne l'est plus.
la fac c'est pas 'apprendre de nouvelles connaissances' hein... la fac forme à des métiers.et c'est pas parceque la formation n'est pas 'déterminée à un seul et unique métier' qu'elle ne donne pas les capacités d'exercer dans la branche qu'on a choisis.
en tout cas, je trouve cette remarque tout à fait déplacée (et limite désobligente..)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlenus
Dégustateur de Cherry
Dégustateur de Cherry
avatar

Nombre de messages : 858
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Ven 16 Nov - 23:21

Phoenix a écrit:
Shocked
non, je ne crois pas...non !
si c'était le cas avant, ça ne l'est plus.
la fac c'est pas 'apprendre de nouvelles connaissances' hein... la fac forme à des métiers.et c'est pas parceque la formation n'est pas 'déterminée à un seul et unique métier' qu'elle ne donne pas les capacités d'exercer dans la branche qu'on a choisis.
en tout cas, je trouve cette remarque tout à fait déplacée (et limite désobligente..)

Ben désolé de dire ça. Mais à quel métier prépare une licence d'histoire?
(je prend cet exemple car c'est le cursus qui m'intéresse, mais j'aurais put en prendre d'autres).
J'ai fait mon DEUG MIAS (Mathématiques Informatique appliquées aux Sciences) à l'époque, je n'ai absolument pas vu la préparation à un métier quelconque.


Ou alors cela a vachement changé en quelques années avec l'apparition des LMD et peut-être que maintenant une licence en histoire tu es prêt à rentrer dans la vie active, mais j'en doute.


(Bien sur exception sur certaines filières comme médecine, où c'est la seule voie, mais c'est particulier).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix
Esthète en Vin
Esthète en Vin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1026
Age : 30
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Ven 16 Nov - 23:37

débouchés licence histoire :
- Enseignement primaire et secondaire.
- Métiers de la fonction publique.
- Métiers liés au patrimoine dans le public et le privé.
- Journalisme.

ça, c'est chez moi, dans ma fac. après, y'en a d'autres en France.
Maintenant ton DEUG c'était y'a plusieurs années. Maintenant on a des licences pro. alors cette licence d'histoire n'est pas 'pro', certes, mais y'a un master pro qui est la suite de cette licence, quand tu veux accéder à un niveau supérieur.

et y'a pas qu'histoire dans la vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlenus
Dégustateur de Cherry
Dégustateur de Cherry
avatar

Nombre de messages : 858
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Sam 17 Nov - 1:37

Phoenix a écrit:
débouchés licence histoire :
- Enseignement primaire et secondaire.
- Métiers de la fonction publique.
- Métiers liés au patrimoine dans le public et le privé.
- Journalisme.

On t'apprends l'enseignement?
On t'apprend comment te tenir devant des élèves?

On t'apprend à écrire un article?

On te donne des connaissances qui te seront utiles dans certains métiers.
Mais on ne t'apprend pas un métier.
Ce métier tu l'apprendras par d'autres moyens. En allant à l'IUFM par exemple pour l'enseignement.

Oui il n'y a pas que l'histoire, mais c'était pareil en science à mon époque.
Avec un DEUG de sciences tu ne valais rien sur le marché du travail pas plus qu'un simple bachelier ou prequs. (je pourrais parler de psycho aussi, vu que j'ai suivit leur affaire à l'époque, mais certaines personnes sur ce forum en parlerait mieux que moi je pense).
Si tu voulais bosser après 2-3ans, tu allais en DUT ou en BTS, mais surement pas en DEUG (l'équivalent des Licence du LMD de maintenant).
Mon copain bac+3 histoire, il s'est retrouvé comme moi à passer les concours de la fonction publique niveau BEPC après avoir échoué au CAPES.

Et c'est clair que l'on était plus armé pour passer les concours que les gens qui n'avaient que le BEPC.
Mais notre formation ne nous aide en rien pour notre métier actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flooo
... osculetur me osculo oris sui quia meliora sunt ubera tua vino...
... osculetur me osculo oris sui quia meliora sunt ubera tua vino...
avatar

Féminin Nombre de messages : 2049
Age : 34
Localisation : Rive gauche
Humeur : 4, comme tout le monde
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Sam 17 Nov - 2:33

avec histoire, tu as aussi tout ce qui est paléographie, archiviste, conservateur de musée, gérer des patrimoines

et oui, la paléographie, l'édition d'actes historiques, les politiques d'histoire de l'art, ça s'apprend Smile


après, ça me fait un peu rire qu'on tu considères Marlenus l'IUFM comme un truc de formation
franchement pour avoir le CAPES, les cours de l'IUFM c'est un peu n'importe quoi


il faut considérer l'affaire comme une question de niveau
dans le journalisme, certes on apprend sur le terrain
mais quelqu'un qui a Bac + 5 en lettres modernes ou classiques est censé faire moi d'erreurs de français qu'un autre
ça doit aussi dénoter d'un certain niveau de connaissances et de méthodes ingérées

mais je te vois venir
il y a des exceptions partout Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flikfloook.canalblog.com
Marlenus
Dégustateur de Cherry
Dégustateur de Cherry
avatar

Nombre de messages : 858
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Sam 17 Nov - 12:00

Bon ben si vous trouvez que l'université actuelle forme bien au monde du travail et qu'une personne ayant une licence a appris un métier, je ne peut que vous croire.

Quand moi je suis sorti avec mon niveau DEUG en science, je ne valais absolument rien sur le marché du travail.

Sais pas si je suis content ou pas que cela ait changé finalement.
Content car les gens qui vont à la fac et qui sortent avec bac+3 ont enfin de quoi exercer un métier et on en verra moins polluer les concours de bas niveau de la fonction publique.

Moins content pour une vision personnnelle, car quand je reprendrais mes études, cela me gonflera que l'on m'apprenne un métier là où je viendrais chercher de la connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mély
Esthète en Vin
Esthète en Vin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1184
Age : 30
Localisation : Angers
Humeur : toute douce
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Lun 19 Nov - 20:47

Je suis un peu d'accord avec Marlenus pour une foi, la fac ne forme pas réellement à un métier... Elle te donne des connaissance pour ce métier, certe masi c'est vari qu'elle ne t'apprends comment faire...

Pas mal de filière peuvent t'ammener à l'enseignemnt, certaine ne sont là que pour ca, ou presque, et ce'st vrai qu'il n'y a aucune formation...

Cela dit, pour en avoir une expeirence exterieure, L'IUFM ne forme pas beaucoup non plus pour gerer une classe... c'est aps uniquement le système universitaire qu'il faut remettre en cause à mon avis masi bref...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlenus
Dégustateur de Cherry
Dégustateur de Cherry
avatar

Nombre de messages : 858
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Sam 24 Nov - 21:20

Un intéressant débat Ferry-Julliard sur LCI.
Pour ceux qui ne connaitrait pas, LCI fait des débats réguliers entre ces deux personnes sur des sujet d'actu avec un présentateur pour poser les question.
Luc Ferry étant plutôt de droite, et Julliard se disant de gauche.

Et là cette semaine les grève et aussi la réforme de l'université.

Et quand il est arrivé le tour de Julliard (ancien vice président de l'UNEF)sur le sujet des université j'ai trouvé son discours intéressant.

En gros c'était:
Les étudiants actuels sont immatures et la réforme est très bonne.
Toutes les facs n'ont pas pour but de former au collège de france et il faut accepter la professionalisation dans les facs.

Et le plus intéressant a été quand le journaliste a posé comme question:
"Mais l'un des reproches des étudiants opposé et que cela va créer des université à deux vitesses, qu'en pensez vous?"

"Bien sur mais es-ce un mal? Au contraire. La vie est déjà à deux vitesse, pourquoi les université devrait être exclu de cet état de fait?"


Bon j'essaye de trouver les phrases exactes sur le net, mais je n'ai pas encore trouvé, mais je cherche, je cherche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nightguest
Dégustateur de Cherry
Dégustateur de Cherry
avatar

Masculin Nombre de messages : 957
Age : 31
Localisation : Reims
Humeur : mokona
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Sam 24 Nov - 21:32

On peut être de gauche et ne pas tomber illico dans la caricature dès qu'il s'agit d'un projet de loi.

Je pense à tous les lycéens qui ne savent même pas de quoi on parle (cela vaut aussi pour certains élèves d'université) et qui font grève quand même.
Lui a l'avantage d'avoir étudié les textes, de savoir à quoi ça mène. Au moins, lui n'est pas incohérent, par rapport à ce que j'avais du dire dans un post plus haut (en substance, avant on enviait les grandes écoles et leurs fonds privés, aujourd'hui, on propose ça à la fac, et ça grogne quand même) il est cohérent. C'est sûr, vu son orientation et sa virulence habituelles, ça surprend, mais je ne suis pas sûr que ce soit bien plus mal...

_________________
Believe the Ideal
Not the Idol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valmanway.canalblog.com
Marlenus
Dégustateur de Cherry
Dégustateur de Cherry
avatar

Nombre de messages : 858
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Sam 24 Nov - 21:45

Nightguest a écrit:

C'est sûr, vu son orientation et sa virulence habituelles, ça surprend, mais je ne suis pas sûr que ce soit bien plus mal...

Moi ce qui m'a le plus surpris, c'est le fait d'entériner que notre système doit être à deux vitesse et que cela soit un homme classé à gauche qui le fasse.
C'est un tabou qui est brisé (avant même ceux qui le pensaient évitaient de le clamer en public), et cela va avoir des conséquences qui à mon avis vont dépasser les universités.
J'attends avec intérêts le reste des réformes qui vont suivre les retraites et les universités.
Cela risque d'être très intéressant si une partie de la gauche est sur cette ligne cela va décomplexer du monde.


(Pour la professionalisation, j'en ai dit ce que j'en pensais plus haut. Son discours m'a juste conforter sur ce que la réforme allait apporter).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlenus
Dégustateur de Cherry
Dégustateur de Cherry
avatar

Nombre de messages : 858
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des Universités   Mer 26 Déc - 17:43

Phoenix tu peut nous expliquer ce qui t'as fait changer d'avis?
Je n'ai pas suivit? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réforme des Universités   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réforme des Universités
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [mesure Sarko] la réforme des universités
» salon forme, mode et beauté à Dijon
» Prérequis de l'université
» Université populaire du Mouvement Démocrate
» fusillade sur le campus d'une université au usa !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Amuse verte :: La Gueule de bois :: Discussions et débats-
Sauter vers: